Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 16:19
Trouver dans les mots ce que dit le silence

Comme une énigme à résoudre .... Une quête à poursuivre...

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 10:22
Une voix d'or et d'ambre

Ma chronique du CD d'une artiste merveilleuse que j'ai connu à Fontfroide, Waed Bouhassoun est en ligne sur ODB... Sincèrement ce disque mérite que vous vous y arrêtiez. Croyez - moi, il vous portera bien loin des idées reçues et du quotidien... Une vraie découverte d'une Syrie à la fois plus vraie et aussi poétique que les récits de voyage des temps anciens :

La voix de la passion

Waed en a mis un extrait en ligne... à suivre sur youtube

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 08:53
Une rose blanche secrète

"La Treizième revient… C’est encor la première; Et c’est toujours la seule, ou c’est le seul moment; Car es-tu reine, ô toi ! la première ou dernière ?... ...C’est la mort, ou la morte… O délice ! ô tourment ! La rose qu’elle tient, c’est la Rose trémière. ... As-tu trouvé ta croix dans le désert des cieux ? Roses blanches, tombez ! vous insultez nos dieux, Tombez, fantômes blancs, de votre ciel qui brûle : – La sainte de l’abîme est plus sainte à mes yeux !"

Gérard de Nerval

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 07:57
L'amitié fusion

"... Est restée pour moi comme le symbole des ferveurs successives, qui ont, en fait, nourri ma vie. J'ai failli dire amours successives ; mais je sais bien que l'on ne me comprendra pas. Si je dit "rêve", cela sonne fort innocent ; mais sitôt que je parle d'"amour", je sais que l'on va s'y tromper. Et pourtant c'est bien le mot qu'il faudrait. A presque tous les moments de ma vie, il y eu des êtres dont j'ai passionnément chéri les paroles, ou la voix, ou guetté passionnément le regard, qui m'ont rendue heureuse. Je sais bien qu'à notre époque et avec le succès trop répandue de la psychanalyse... Tout le monde sera prêt à m'expliquer qu'il s'agit de désir sexuel refoulé. Cela est facile à dire et a croire ; mais je pense aussi que c'est une étrange et désastreuse simplification... N'est-il pas choquant d'en arriver à refuser toute place à un certain idéal de tendresse désintéressée, à une complicité dans l'espoir, et à l'élan que donne une vraie admiration ?... De tels sentiments peuvent susciter de vives angoisses ; et ils peuvent aussi procurer des joies qui vous inondent de coeur".

Jacqueline de Romilly, plus qu'une grande lettrée ... Une très grande dame qui m'a toujours beaucoup inspirée

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 08:39
Enivrez-vous !

Parce que les mauvaises nouvelles, autour de nous se bousculent, poésie et musique sont mon refuge. Mes pensées amicales accompagnent Hakan Güngör, un musicien aussi talentueux que chaleureux grièvement blessé à Istanbul. Puisse la beauté dont il nourrit chacun de ses concerts, l'aider à se rétablir au plus vite.

"Enivrez-vous Il faut être toujours ivre. Tout est là: c'est l'unique question.

Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront: "Il est l'heure de s'enivrer!

Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."

Charles Baudelaire

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 08:50
Le frôlement du bonheur

"Moi, j'aime. J'aime tant tout ce que j'aime! Si tu savais comme j'embellis tout ce que j'aime, et quel plaisir je me donne en aimant! Si tu pouvais comprendre de quelle force et de quelle défaillance m'emplit ce que j'aime... C'est cela que je nomme le frôlement du bonheur." Les vrilles de la vigne"


Colette

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 19:20
Songe d'une nuit d'été à Fontfroide

Voici donc à la suite des autres mon dernier article sur la merveilleuse XIe édition du festival Musique et histoire à Fontfroide.

Certains diront que mon style n'est pas celui d'une critique officiellement estampillée, d'autres que je copierais je ne sais qui... À tous, je répondrais que le bonheur que j'ai connu cet été à Fontfroide est unique et que se sont mes émotions, mon ressenti que j'exprime dans l'ensemble de ces quatres articles. Je les assume pleinement. Les Elysiques sont venus à moi, sans que désormais je ne me souvienne précisément à qu'elle occasion, si ce n'est qu'arrivé quelques jours plus tôt à Narbonne, j'ai eu le temps de me promener et de découvrir. Mais rien n'arrive par hasard. Avant que de conclure, j'aimerais juste ici exprimer mon immense reconnaissance à Jordi Savall et à tous les musiciens. Merci également aux techniciens, aux bénévoles. Merci à Laure d'Andoque pour la gentillesse de son accueil. Et sincèrement Merci à deux dames d'Alia Vox qui se reconnaîtront... Elles ont rendu possible ce qui me semblait hors de portée .. Merci, merci... Mille e mille Volte grazie pour ces cinq journées/soirées si merveilleuses. Merci à la plus belle des fées : Montsé.

Ce qui fut le plus beau songe d'une nuit d'été m'a donné la sérénité ... Alors comme Puck, je vous demande votre indulgence et à ceux qui me calomnient, ne vous fatiguez plus, je suis passée à autre chose.

Egalement, dans ces conditions, un grand merci à Jérôme d'ODB qui m'a gardé sa confiance malgré tout. Je lui en serais toujours infiniment reconnaissante.

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 15:46
Fontfroide : Entre fin amor et appel au dialogue

Mon troisième article sur Fontfroide est en ligne.

Tant d'instants merveilleux avec des artistes vraiment uniques.

Mille e mille volte grazie.

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 15:11
Les Elysiques : les voix du vent

Que sait-on vraiment des Elysiques ?

Que c'était probablement une peuplade ligure (peuples indo-européens, italo-celtique), ayant subi une influence ibérique. Très active, elle avait même sa propre monnaie.

Elle occupait jadis l'oppidum de Montlaurès, tout proche des étangs de Bages et de Sigean, et du delta de l’Aude. Du haut de ses quelques 56 mètres, cet oppidum est la matrice originelle de Narbonne. Le royaume des Elysiques s’étendait de la région de Leucate jusqu’à celle d’Agde.

L'oppidum d'Ensérune, le mieux conservé, car ayant bénéficié d'une occupation plus longue, en a fait partie. Montlaurès, sous le nom d’Elycia en était la capitale. Ils n’avaient jamais été soumis par les voisins grecs. Puis, leur royaume fût détruit par des peuplades celtes venues d’Europe centrale, les Volques. Le site devait ultérieurement s’accroître et donner naissance à Narbonne, car au pied de cet oppidum, en effet, passaient tous les flux d’importations (bijoux, perles, verroteries, vases grecs, ibériques poteries massaliotes ou italiotes de Campanie, poteries celtiques, etc.), et d'exportations (produits agricoles, sel, minerais : plomb, or, cuivre, étain).

Mais peut - on imaginer que l'âme d'un peuple heureux puisse disparaître à jamais... à chacun de répondre à cette question.

Published by Parmentier Monique
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 12:17

Mon second article sur le festival Musique et Histoire vient d'être mis en ligne sur ODB Opéra.

Bonne lecture

Voir les commentaires

Published by Parmentier Monique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche

Catégories