Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 17:30

cd_ecl_1301.jpgAttaingnant, Auprès de vous, Pierre Gallon L'Encelade

Nous devons l'une des plus jolies surprises de ce début d'année, à un jeune label spécialisé dans la musique baroque, et tout particulièrement dans la musique pour clavier, l'Encelade. Leur démarche pour le moins audacieuse en ces temps de crise, leur permet d'offrir aux artistes la liberté d'aller chercher dans les bibliothèques, des petites merveilles qui ne demandent qu'à vous apporter tout à la fois du plaisir et l'harmonie d'instants volés à la modernité.

Alors que la Renaissance n'a jamais été autant fêtée dans différentes expositions parisiennes et internationales, y compris sa musique, le claviciniste et organiste Pierre Gallon, nous offre ici de découvrir non pas un compositeur, mais des œuvres éditées par l'imprimeur du Roi français le plus fastueux de cette période, François Ier. Cet imprimeur avait pour nom Pierre Attaingnant. Si l'on sait peu de choses du personnages, il tint en revanche une place essentielle dans l'origine de l'édition et de la diffusion musicale en France et en Europe. Il entretenait des rapports étroits avec les musiciens de la cour comme Sermisy et sa production imprimée tend à démontrer combien l'activité musicale devait être importante à cette époque. Clément Janequin ou Pierre Sandrin figuraient également parmi les compositeurs dont il contribua à faire connaître le travail, tout comme celui de musiciens qui n'étaient pas rattachés à la cour, mais à des églises parisiennes, comme Notre Dame ou la Sainte Chapelle. 

 

bibliothequeversailles.jpgDe la chanson française qui en France durant la Renaissance occupait une place de premier plan, aux motets et à la transcription de chansons et danses pour instruments, son atelier est d'une telle importance, que sans lui bien des œuvres de cette période cruciale dans l'histoire de la musique auraient aujourd'hui disparu. Si certains noms des compositeurs des pièces éditées nous sont parvenus, beaucoup sont anonymes.

Des CD consacrés particulièrement à la chanson existe déjà. Doulce Mémoire a contribué à leur redécouverte. Il existe également des pièces pour luth enregistrées par Hopkinson Smith. Ici, ce sont donc un certain nombre de pièces pour clavier que Pierre Gallon nous invite à découvrir. Il les replace dans le contexte de l'urgence de la Réforme qui pousse les églises catholiques à construire des orgues, afin de contrer autant que faire se peut, le développement du protestantisme.

Aux pièces d'origine religieuse, il mêle des chansons (dont il nous livre les textes dans le livret) et des danses. Seul pour l'essentiel, il est toutefois accompagné par deux autres musiciens, nous donnant ainsi parfois le sentiment de retrouver la ferveur ou la joie de ces petits comités de musiciens, souvent des particuliers, qui se réunissaient pour partager ces instants sacrés où la musique cessant d'être divine devient humaine.

Un charme incomparable opère dès le Prélude. Le choix des instruments, virginal et luth au pouvoir évocateur si féerique ou claviorganum si fascinant dans ce chant des deux mains, -droite pour le clavecin et gauche pour l'orgue-, est une invitation à s'éloigner, à se ressourcer loin de l'agitation et de la brutalité de l'actualité. Pierre Gallon nous invite dans des ailleurs aux pavanes mélancoliques et aux gaillardes énergiques. Les perles cristallines du virginal, la ductilité des instrumentistes (Pierre Gallon et Freddy Eicheberger), créent un climat serein, joyeux ou d'une douceur empreinte de nostalgie. A la lueur du feu ou des bougies, nos esprits s'échappent le temps d'une chanson. La poésie du luth de Thomas Dunford, redonne aux étoiles et au silence, ce sentiment intime d'un refuge musical. L'acoustique chaleureuse de la Bibliothèque de Versailles participe à l'étrange sentiment de bien être que nous offre ici les musiciens. Une lumineuse légèreté, semble émaner de chaque pièce réunie ici.

Le livret et le soin apporté à la pochette, rendent hommage avec clarté et intelligence à "l'imprimeur et libraire du roi en musique", de ce roi qui fût considéré en son temps comme le Restaurateur des Arts et des Lettres.

1 CD L'Encelade - Pierre Gallon, claviorganum & virginal. Freddy Eichelberger, claviorganum & virginal (pistes 13, 17,26) et Thomas Dunford, luth (pistes 7,8, 27). Enregistré les 6 et 10 mai 2013 dans la Galerie des Affaires Etrangères de la Bibliothèque de Versailles. Durée : 65'54''. Livret Français/Anglais. Réf : ECL 1301. Code barre: 3 760061 15667


Droits photographiques : Bibliothèque de Versailles © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche