Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 12:13

visuel-copie-5.jpgEsprit d'Arménie

Hespérion XXI - Jordi Savall

Georgi Minassyan, Haïg Sarikouyoumdjian, Guaguik Mouradian, Armen Balalyan

Alia Vox

 

Dans la présentation de ce nouvel enregistrement, Jordi Savall en quelques mots nous dit tout ce que la musique arménienne, lui a apporté après la disparition de Montserrat Figueras. A travers Esprit d'Arménie, il partage avec son public en compagnie de quelques musiciens d'Hespérion XXI et de quatre musiciens arméniens une part intime et profonde, celle qu'il a trouvé aux sources même d'une civilisation qui a dépassé sa souffrance en trouvant la voix (la voie) de la « consolation ». Il nous invite ici à la découverte de la poésie et de l'harmonie d'un univers étrange et fascinant où la musique pour lutter contre la souffrance, la séparation, la peur, le deuil a tenu un rôle essentiel.

figuerasEt c'est par les vibrations d'un instrument unique qui appartient à l'histoire même de la culture arménienne, le Duduk, que la beauté de cet autre monde nous parvient.

Dès les premières mesures par son chant envoûtant il nous guérit de nos blessures permettant à nos cœurs de nous abandonner à nos émotions sans en souffrir. Il nous suffit d'entendre la douce plainte de cet instrument pour devenir à notre tour, sensible à son univers secret et grave.

Jordi Savall a souhaité rendre un hommage tout particulier à sa muse en enregistrant la musique d'un peuple dont elle a profondément aimé la culture et ses instruments au souffle divin.

La culture fut un lien essentiel pour ce peuple, à qui aucune tragédie ne fut épargnée, pour parvenir à maintenir son unité et ce malgré les massacres, les destructions et la diaspora, sans compter les drames provoqués par les séismes qui secouent cette région du monde.

Si en Europe aujourd'hui, le génocide de 1915 est aujourd'hui connu voir reconnu, l'histoire de cette civilisation vieille de plus de 3000 ans est d'une richesse bien souvent insoupçonnée. Sur le mont Arafat qui domine l'Arménie, la légende veut que Noé vînt s'échouer et que le souffle de Dieu permît aux eaux qui avaient ravagé la terre de diminuer. Depuis l'antiquité entre instabilité géologique et turbulences politiques, l'Arménie même dépouillée de ses terres, a maintenu son unité intellectuelle, son âme, envers et contre tout grâce à sa foi chrétienne et à la magie envoûtante de ses légendes, de ses histoires et de sa musique.

armenie.jpgC'est aux sources même de cette musique arménienne que Jordi Savall, a trouvé son inspiration. Dans un recueil de chansons publiées en 1982 par le musicologue Nigoghos Tahmizian, il a découvert des mélodies dont il offre ici une version instrumentale d'une grande magie. Il en reprend les textes en exergue dans le livret. Issu d'une tradition orale extrêmement éclatée en raison de la diaspora, les thèmes en sont divers. De la chanson de geste à la plainte de l'exilé, des jeux amoureux à l'hommage à la beauté du monde, toutes ses mélodies ont un commun leur identité. Je ne peux que vous conseiller la lecture du livret extrêmement soigné et complet qui accompagne cet enregistrement pour mieux en comprendre la construction.

jordi-savall.jpgQue dire de l'interprétation, si ce n'est que du début à la fin du CD, on se sent emporté dans un autre monde. Celui d'horizons infinis où le regard se perd et où l'âme s'apaise. La fascination ensorcelante qu'exercent les duduks nous emporte aux frontières de la conscience comme aux frontières des mondes connus, avec l'envie de les dépasser sans crainte. Ici le corps oublie et nos esprits peuvent partir en quête d'une vérité qui n'a guère besoin des mots pour s'exprimer. L'on cède et se laisse séduire par l'onirisme de la musique. Jordi Savall sur différents instruments (rebec, dessus de viole, vièle à archet) nous dévoile le monde des "cueilleurs de dragons", celui des "dix mille sources" où nous pouvons désaltérer notre soif d'amour. Son archet ainsi que celui de Guhuik Mouradjan au Kamantcha, comme le souffle des joueurs de duduk (Georgi Minassyan, Haïg Sarikouyoumdjian), ou le rythme des percussions et des tambours laissent "s'épanouir les fleurs". Grâce aux musiciens les pluies dévastatrices deviennent une rosée aussi claire que le cristal. La brise suave, sensuelle et caressante de la musique nous aide à dépasser le chagrin et à poursuivre notre route vers cet inconnu qui nous attend, tout là - bas, loin très loin et où de nouveaux amis sauront nous accueillir.

Par Monique Parmentier

1 CD Alia Vox AVSA 9892 Durée : 76'53'' - Code Barre : 7 619986 398921 - Enregistré à la Collégiale de Cardona (Catalogne) les 29 et 30 mars et 8, 9 et 25 avril 2012 par Manuel Mohino

 

Crédit photograpique : Montserrat Figueras, Jordi Savall et le Mont Erevan © DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche