Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 15:17

te_deum.jpgTe Deum Lully /Charpentier

Alpha/Vincent Dumestre - Le Poème Harmonique

 

J'ai à deux reprises eu l'occasion d'entendre en concert et de commenter cette nouvelle version par le Poème Harmonique, des Te Deum de Lully et de Charpentier. La première lors du Festival de Saint-Denis en juin 2011, puis lors du concert donné à la Chapelle Royale le 24 mars 2013, dont la captation fait aujourd'hui l'objet de ce CD.

S'il est vrai que le Poème Harmonique nous a jusqu'ici habitué à des répertoires plus rares, cet enregistrement jubilatoire démontre une fois de plus, que les œuvres musicales que l'on croit le mieux connaître, peuvent nous redévoiler des beautés insoupçonnées, si des interprètes de talent s'en emparent. Et un peu comme un restaurateur devant une toile de Poussin que des siècles de poussières auraient recouverts, Vincent Dumestre redonne tout son éclat à la musique du Roi Soleil.

En s'associant avec Château de Versailles Spectacles, Alpha nous permet de retrouver certains des magnifiques concerts donnés en ces lieux qui demandent bien plus d'intuition et d'écoute aux artistes que bien d'autres salles de concerts. C'est à la Chapelle Royale, dont l'acoustique réverbérante peut parfois poser problème aux moins aguerris, que Vincent Dumestre et le Poème Harmonique ont enregistré ce nouveau CD. Ces Te Deum - "Dieu, nous te louons"- étaient à l'origine conçus pour célébrer de grands événements. Et celui de Charpentier retenu ici - H 146- puisqu'il en existe un autre, ne déroge pas à la règle, puisqu'il fût composé en 1692 pour marquer une victoire des armées du Roi. En revanche, celui de Lully le fût en 1677 pour louer non une naissance royale mais celle du fils du compositeur, dont le Roi fût le parrain.

 

anges2C'est avec le plus célèbre aujourd'hui des deux Te Deum de Charpentier, celui dont les premières mesures ont été utilisées pendant plusieurs années par l'Eurovision, que s'ouvre ce CD. C'est peut - être parce que Vincent Dumestre a le courage avec ses musiciens de prendre des risques en utilisant des trompettes à l'embouchure ancienne, que dès les premières mesures, on oublie cet apport du XXe siècle à la redécouverte du plus italien des compositeurs français. Brillantes et triomphantes, elles résonnent avec ferveur et sont tout comme les timbales d'une réelle magnificence, à l'image de ce qui suit.

La fluidité et la souplesse de la direction de Vincent Dumestre, semble répondre à la demande du roi vieillissant qui ne voulait être entouré que d'images de la jeunesse. Il redonne à ces deux Te Deum leurs caractère dansants, aux contrastes et couleurs flamboyants. La lumière qui émane des musiques de ces deux grands maîtres y miroite de mille feux intenses et sensuels. A leur instrumentation fastueuse, répond une exubérance vocale, qui trouve dans les solistes du Poème Harmonique et dans le chœur - la Capella Cracoviensis- des interprètes accomplis. L'engagement plein de fraîcheur et de passion du chœur venant tout droit de Pologne est un vrai bonheur tant ils font merveille dans ce genre bien français du Grand Motet.
Les timbres des solistes sont parfaitement appariés et permettent en particulier des duos quasi extatiques comme dans le Dignare Domine que ce soit chez Charpentier ou Lully. Le jeune haute-contre Reinoud van Mechelen et la basse Benoît Arnould s'autorisent dans celui de Lully des inflexions, des nuances d'une tendre noblesse et d'une véritable sensibilité à fleur de peau. Tandis qu'avec la soprano Amel Brahim-Djeloul au timbre fruité, le duo avec la basse, est un instant de pure poésie. Mais il ne faut surtout pas oublier les deux autres solistes, Aurore Bucher et Jeffrey Thompson qui participe, tout aussi bien par leur déclamation que par leurs qualités vocales, à la réussite de ce superbe travail de troupe.

 

Cette version tout à la fois dramatique et ardente de ces deux Te Deum trouvera tout naturellement sa place dans votre cœur. Une prise de son ample et généreuse, qui met en valeur les voix et un livret où le texte clair et passionnant, d'Alexandre Maral, conservateur en chef du Château de Versailles et grand spécialiste de la Chapelle Royale, ainsi que les notes d'intentions de Vincent Dumestre, vous permettront de savourer cette musique dont la clarté illuminera les journées les plus grises.

 

Par Monique Parmentier

1 CD Alpha -  Marc - Antoine Charpentier (1643-1704) Te Deum H 146 et Jean - Baptiste Lully (1632-1687), Te Deum LWV 55. Amel Brahm-Djelloul, Aurore Bucher, Reinoud Van Mechelen, Jeffrey Thompson, Benoît Arnould.Le Poème Harmonique & Capella Cracoviensis. Direction, Vincent Dumestre - Durée : 55'34'. Enregistré à la Chapelle Royale à Versailles le 24 mars 2013 - Textes livret : Français - Anglais - Allemand - Rer : Alpha 952 - Code barre : 3 760014 199523

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche