Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 17:05

 

renaissance.jpgL'Europe musicale de la Renaissance Ricercar - Jérôme Lejeune

 

Voici donc mon cadeau de Noël à mes lecteurs, ma chronique d'un Livre/CD sorti chez Ricercar cet automne, consacré à une période que j'affectionne tout particulièrement.

Aujourd'hui lorsqu'on évoque la Renaissance, c'est à la peinture ou à la sculpture que l'on songe. Nous donner à entendre sa musique, c'est un peu redonner vie à un univers devenu muet, presque figé dans sa beauté plastique. 

La Renaissance occupe une place essentielle dans l'histoire de la musique, malheureusement bien trop méconnue. Elle va offrir à la période moderne ses genres, sa notation et sa place au cœur de la société. 

Cet automne aura donné l'occasion de retrouver tout à la foi la peinture, la sculpture et la musique de la Renaissance.   

Plusieurs expositions ont permis à un public nombreux, d'appréhender le monde tel que le voyait les femmes et les hommes à cette époque. On a souvent du mal aujourd'hui à se replacer dans ce contexte intellectuel que les découvertes des Amériques et de l'imprimerie vont fondamentalement bouleverser. Il est difficile d'imaginer, un monde où sont encore absents les livres qui ont, depuis le XVIe siècle, contribué à façonner notre manière de le penser.

 

les-noces-de-cana-dc3a9tail-musiciens-copie-2.jpgAvec le "Printemps de la Renaisance" au Louvre, c'est le passage du Moyen-Âge à la Renaissance, avec des œuvres de tout premier ordre, qui a été évoqué. Quant à celle du Musée du Luxembourg consacrée à "la Renaissance et le rêve", loin des platitudes écrasantes de la psychanalyse, elle nous a livrée une autre manière de rêver, d'idéaliser, de craindre aussi l'inconnu. Un inconnu d'autant plus importants que les sciences modernes plus que balbutiantes, n'ont alors pas encore révélées l'existence de l'infiniment petit et de l'infiniment grand. La moindre découverte, ou remise en cause des écrits bibliques, pouvait à cette époque, vous envoyer au bûcher. D'autres expositions plus discrètes, mais tout aussi passionnantes ont complété ce nouvel intérêt pour la Renaissance.

Mais il manquait un art essentiel, jamais évoqué dans toutes ces grandes expositions. Un art éphémère qui ne nous a laissé que des traces fragiles, qu'il faut bien souvent reconstituer. C'est ce à quoi, ce nouvel album édité chez Ricercar et une exposition au Musée d'Ecouen - "Un Air de Renaissance"-, tentent de palier avec rigueur et passion. Si l'exposition se termine le 6 janvier, le catalogue qui nous en reste est à lire absolument.
 

BD_affiche_AirRenaissance.jpgLe livre CD chez Ricercar vient donner des pistes d'écoute, afin de mieux faire connaître les grands compositeurs et courants de la musique Renaissance. Il est d'autant plus important d'attirer votre attention sur ce magnifique album, que l'on peut à juste titre considérer quelle est aujourd'hui un des parents pauvres de la musique ancienne. 

Qui mieux que Jérôme Lejeune pouvait se livrer à un tel exercice ? Il nous livre ici en une série de 8 CD, un aperçu très bien fait, permettant à tous ceux qui ne connaissent pas ou peu cette musique de l'entendre sans a priori. Ce livre CD ne peut qu'aiguiser votre curiosité et vous donner envie d'en savoir plus. S'appuyant tout à la fois sur son catalogue aux références loin d'être négligeables et sur un partenariat  avec d'autres labels, il  dispose ici d'une palette importante du répertoire Renaissance tout en l'accompagnant d'un livret à l'approche agréablement érudite. Quelques pièces ont été tout spécialement enregistrées pour l'occasion par Vox Luminis.

Si l'on peut regretter l'absence de jalons chronologiques qui permettraient de resituer dans l'histoire les extraits musicaux qui vous sont proposés et peut - être une part un peu trop large donnée au passage de la Renaissance au baroque dans certains genres, ce livre CD nous montre l'évolution de la musique sur l'ensemble des territoires européens.  

Dans une période d'une très grande instabilité politique et de grandes réformes religieuses, où la violence est partout, la musique accompagne la vie et la mort de tout un chacun. Si elle se développe en Italie, c'est bien en Flandres qu'elle voit le jour. Ses compositeurs venus du Nord trouvent auprès des cours italiennes un écho à leurs recherches et un public à l'écoute de la nouveauté. Partout ailleurs en Europe, ces musiciens flamands qui voyagent, de l'Allemagne à l'Angleterre en passant par l'Espagne et la France, vont susciter des vocations.  

L'artiste à l'image de Donatello affirme sa place dans la société et des compositeurs de renom vont laisser une trace primordiale dans l'histoire de la musique.  Il en est ainsi de Josquin des Prés et Roland de Lassus, auxquels cet album consacre une large part.

 

francesco.jpgTout comme les autres formes d'art et particulièrement la sculpture, la musique, redécouvre l'antique, pour mieux l'imaginer. Elle va ainsi inventer de nouvelles formes. Elle va ouvrir un dialogue avec la poésie, et créer le madrigalisme qui tout au long du XVIe siècle va s'épanouir, jusqu'à donner naissance à l'opéra. Elle voit  naître et se développer une pratique musicale au sein des familles aisées, nobles et bourgeoises. Elle le doit à l'édition musicale, qui voit le jour à Venise au début du XVIe siècle. Elle peut se déployer, voyager et  entrer dans les foyers. Les instruments évoluent également et s'enrichissent en raison même de cette pratique musicale élargie.

On remarquera, l'absence de certains compositeurs en particulier pour le luth, tel Francesco da Milano Il Divino. Lorsqu'on sait combien cet instrument est familier à la Renaissance, on aurait aimer lui voir consacré plus d'extraits musicaux. La musique d'Il Divino n'est-elle pas celle de Raphaël ?

Nous espérons que ce CD et cette exposition à Ecouen, donneront l'idée aux organisateurs des grandes expositions, de faire dialoguer les arts dans leur ensemble afin que le public puisse entendre cette musique qui a accompagné tous les artistes de la Renaissance à travers l'Europe.

Ce livre CD est une très belle invitation à découvrir les grandes notions de base de l'Europe musicale du XVIe siècle. Par l'intelligence de sa démarche, vous n'aurez plus qu'une envie parfaire vos connaissances de cet univers sonore à l'âme généreuse, curieuse, brillante et si humaine.
 

Par Monique Parmentier

8 CD Ricercar - Durée totale : 10h35 - Livret : français/anglais - Réf : RIC106 - Code barre : 5 400439 001060

 

Ensembles : Ay Luna - Cantus Cölln - Capilla Flamenca - Capella Amsterdam - Capella Mediterranea - Capella Prratensis - Choeur de chambre de Namur - Clematis - Clollegium vocale Gent - Ensemble Daedalus - Deller consort - Doulce Mémoire - Ensemble Céladon - Ensemble Clément Jannequin - Ensemble Leones - Ensemble Mare Nostrum - Ensemble vocal européen de la Chapelle Royale - Flanders recorder Quartet - Huelgas Ensemble - La Caccia - La Colombina - la Fenice - La Morra - Le Concert Spirituel - Le miroir de musique - Ludus modalis - Mezzaluna - odhecaton - Ricercar Consort- Romanesque - Syntgama amici - Che Choir of Magdalen college - Vox Luminis

Solistes : Leon Berben - Pascale Boquet - James Bowman - Paulin Bündgen - Delphine Collot, Clara Coutouly - Imke David - Alfred Deller - Hannelore Devaere - Vincent Dumestre - Thomas Dunford - Jean Ferrard - Bernard Foccroule - Susan Hamilton - Siere Henstra - Rolf Lislevand - Wim Maeseele - Philippe  Malfeyt - Frédéric Martin  - Carles Mas - Guy Penson - Christina Pluhar - Liuwe Tamminga - Jean Tubéry - Jan van Outryve - Sergio Vartolo - Joris Verdin


Droits photographiques :Les Noces de Cana de Véronèse © Le Louvre ; Portrait d'un luthiste (peut-être Francesco da Milano © DR ; Affiche de l'exposition "Un air de Renaissance" © Musée d'Ecouen

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche