Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:03
Scherzi_musicali_Wallonie_baroque.jpgPetits motets - Joseph-Hector Fiocco

Scherzi Musicali – Nicolas Achten
La Wallonie baroque


C’est avec un label peu connu en France et qui pourtant le mériterait que le jeune et talentueux Nicolas Achten nous revient en cette rentrée avec un disque enregistré en… 2009 ! Dont il serait vraiment dommage de nous priver.

L’objectif de Musique en Wallonie est de faire redécouvrir l’ensemble du patrimoine musical francophone belge. Pour cela un véritable effort est fait tant au niveau de la recherche sur le répertoire proposé que de la présentation et de la prise de son si l’on se fie à celles dont a bénéficié ce CD.
Musique en Wallonie avait à l’époque confié cet enregistrement des Petits Motets de Joseph-Hector Fiocco, à un tout jeune ensemble, Scherzi Musicali, qui n’a cessé depuis de nous surprendre et de nous éblouir.
De son vivant, la notoriété de Joseph-Hector Fiocco (1703-1741) dépassa Anvers et Bruxelles où il occupa des postes de maître de chapelle, de compositeur et organiste, puisque certains motets furent programmés au Concert Spirituel à Paris. Son corpus de musique sacrée nous est parvenu sous forme manuscrite. Face à la rareté d’information sur l’interprétation de ses œuvres, Nicolas Achten nous en livre une vision sublimée, saisissante et éblouissante
Au confluent des influences françaises et italiennes – dont était originaire par son père Joseph- Hector Fiocco – la musique de ce compositeur nous apparaît ici dans toute sa sensuelle magnificence. Son discours nous séduit par les nuances et les couleurs que nous en propose Scherzi Musicali.
Les cinq motets retenus nous offre une palette aux tons pastels, mais d’où parfois encore semble surgir des clairs-obscurs.Mais ce sont particulièrement leurs traits vivaldiens qui nous bouleversent le plus comme dans le Beatus Vir où la soprano Céline Vieslet et les musiciens nous livrent une interprétation incandescente, au feu doloriste et passionnel, tout comme le Libera me Domino où la soprano Marie de Roy vient enrichir de son timbre lumineux cette pièce à la volupté frémissante et dramatique.
Il faut également relever la splendeur et la souplesse vocale de Nicolas Achten. Le talent de ce jeune musicien/chanteur était déjà en 2009 bien vivant et vibrant. Enfin le timbre solaire dans le Jubilate Deo du ténor Reinoud van Mechelen est un enchantement qui vient harmonieusement compléter cette distribution.
A quatre, deux ou une voix avec un instrumentarium particulièrement soigné, à la luxuriante profusion, les interprètes nous restituent les climats et les affects de ces œuvres avec une attention toute particulière à la fragile sensibilité de ce compositeur méconnu.
Une fois de plus Nicolas Achten et les Scherzi Musicali font preuve d’une talentueuse virtuosité. Leur jeunesse et leur enthousiasme sont des atouts précieux. Vous serez sans aucun doute ébloui par ce soin apporté au dialogue entre voix et instruments, la souplesse et le raffinement vocal de l’ensemble des chanteurs et la beauté des timbres et des phrasés, ainsi que de volupté fastueuse de l’ensemble instrumental. Il n’est jamais trop tard pour éditer et donc pour s’offrir une telle merveille.


Par Monique Parmentier

1 CD Musique en Wallonie Durée : 59’14’’

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche