Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 09:48

Entrée Labyrinthe Il était une fois, au temps du Roi de Soleil, un parc dont aujourd'hui on nous dit qu'il fut un modèle du jardin à la française, classique... Mais on ne vous dit pas tout. Car il était une fois, le baroque n'y avait pas dit son dernier mot... 

Je vous invite à pousser les grilles d'un des bosquets de ce jardin extraordinaire... Le labyrinthe des jardins du Château de Versailles.

Esope et l'Amour y seront vos guides. Ils vous conduiront vers la sagesse des fous...Mais ce bosquet n'existe plus, seule votre imagination pourra lui rendre vie et forme. 

 

Bacchus.jpgPour remonter le temps, venez aux pieds de Bacchus, chanter ces mots : "Il était une fois (fwé"), au rythme d'une chaconne ensorcelante....  tournez - vous vers l'Est et vous les verrez. Des grilles, sont déjà ouvertes... deux personnages vous y attendent. Qui sont-ils ? Nous allons le découvrir.

   

En 1669 Le Nôtre dessina le labyrinthe de verdure dans lequel, vers 1675, furent placées les quarante statues représentant les fables d'Esope.

   

Charles Perrault écrivait à ce sujet (oui vous savez l'auteur des Contes pour petites filles dont on aimeraient qu'elles attendent le Prince Charmant... Enfin là encore sur ces contes et le Prince Charmant, il y aurait bien des choses à dire car le XIXe siècle est passé par là)....

 

Plan labyrinthe-copie-1"Entre tous les bocages du petit Parc de Versailles, celui qu'on nomme le labyrinthe, est surtout recommandable par la nouveauté du dessein, et par le nombre et la diversité de ses fontaines. Il est nommé labyrinthe parce qu'il s'y trouve une infinité de petites allées tellement mêlées les unes aux autres, qu'il est presque impossible de ne pas s'y égarer ", et à l'auteur de poursuivre : " On a choisi pour sujets de ces fontaines une partie des fables d'Ésope, et elles sont si naïvement exprimées, qu'on ne peut rien voir de plus ingénieusement exécuté. Les animaux de bronze colorié selon le naturel, sont si bien dessinés, qu'ils semblent être dans l'action même qu'ils représentent, d'autant plus que l'eau qu'ils jettent imite en quelques sorte la parole que la fable leur a donnée ". Le Labyrinthe de Versailles, planches de Sébastien Leclerc, prose de Charles Perrault et vers d'Isaac de Benserade, Paris, 1677.

   

A l'entrée du labyrinthe Amour et Esope vous accueillaient.

 

L'amour labyrinthe

Amour arc triompheSur le piédestal de l'Amour étaient gravés ces vers :


Je veux qu'on aime, et qu'on soit sage,
C'est être fou que n'aimer rien;
Chaque animal le dit en son langage
Il ne faut que l'écouter bien.

 

 

Cela dit n'oubliez pas qu'un labyrinthe est fait pour se perdre... Et que charmant petit amour, oeuvre de Jean-Baptiste Tuby... Vous tend quelque chose de précieux... Car il n'est effectivement pas certain que la Sagesse soit votre meilleur guide... Un fil à dévider... Celui d'Ariane... Bon je sais j'aurai du vous le dire tout de suite...

 

Le bronze de l'Amour, figure parmi ceux qui sont parvenus jusqu'à nous. Il est aujourd'hui exposé dans le château de Versailles. Celui d'Esope, réalisé par Pierre Le Gros, dort quelque part aux Grandes Ecuries, où l'Amour et lui avaient un temps trouvé refuge, après un séjour au début du XIXe siècle dans le bosquet de l'Arc de Triomphe. Ce dont témoigne des photos de Pierre Atget. Peut-être pas assez "mignon" aux yeux du monde moderne et de son obsession du beau. Le pauvre qui a perdu son compagnon doit se sentir bien seul et tous ceux qui suivrait Amour sans sa présence pourrait bien se perdre malgré leur fil d'Ariane.

   

 

Amour-Esope.jpg

 

 

  Esope.jpgEsope 1900

 

 

 

 

 

 

 Avec mes animaux pleins de ruse et d'adresse,
Qui de vos mœurs font le vivant portrait

Je voudrais bien enseigner la sagesse,
Mais mon voisin ne veut pas qu'on en ait.

 

Pourquoi un labyrinthe à Versailles ? Il se dit dans les livres d'histoire.... à moins que ce ne soit un livre de conte... qu'il avait pour but d'enseigner la sagesse au Dauphin, le voici sur un dessin de 1662 avec ses parents... Il était né un an plus tôt le 1er novembre 1662.

  

Louis-XIV_Dauphin_dessin_1662.jpgCopyright : Rennes ; musée des beaux-arts

 

Les fontaines sont posées sur des bassins de rocailles entre 1672 et 1675. Réalisées par dix-huit sculpteurs et peintes aux couleurs naturelles par Jacques Bailly, elles mettaient en scène 333 animaux de métal, réunissant ainsi à Versailles le plus vaste ensemble d’art animalier du XVIIème siècle. Avec le bosquet des sources et celui du Marais, il fut aussi l'une des plus belles expressions de l'art baroque dans les jardins français. Il disparut un siècle plus tard en 1778 car trop difficile à entretenir.

 

Je vous laisserais en deviner la place dans le parc... Car  les indices ici ne manquent pas.

 

Revenons à nos moutons... Enfin de ceux-là il ne sera pas question ici.   

 

Avez-vous emprunté à l'Amour son fil d'Ariane... Alors accompagné du fabuliste, empruntons les chemins frais, tandis que le soleil se lève à l'Est... et qu'un rayon tendre vient frapper la main qui vous l'a tendu.. oui bon Esope aussi vous dit quelque chose... écoutez le, on ne sait jamais :

 

A la jeunesse ces vers de Benserade

 

Jeunesse, acceptez le présent

Qu'Esope, vous adresse ;

Goutez des leçons qu'en riant,

Lui dicta la Sagesse.

Il vous faudra point craindre ici de pédant.

Accourez : c'est l'agneau qui sera votre maître ;

Il ne peut que vous égayer.

Mille autres animaux à vos yeux vont paroître ;

Mais gardez-vous de vous en effrayer.

Enfans, ce n'est point pour vous nuire

Qu'un art ingénieux les tire de leurs bois.

S'ils vont parmi leurs jeux faire entendre leurs voix,

Ce n'est que pour mieux vous instruire.

 

Vous voici donc entré et ce sont  des oiseaux qui vous chantent un air à leur façon :Le duc et les oiseaux

   

Tout homme avisé qui s engage
Dans le labyrinthe d'Amour,

Et qui veut en faire le tour,
Doit être doux en son langage,
Galant, propre en son équipage,
Surtout nullement loup-garou.
Autrement toutes les femelles
Jeunes, vieilles, laides et belles,
Blondes, brunes, douces, cruelles,
Se jetteront sur lui comme sur un Hibou

 

    * Première moralité : ne croyez pas forcément ce que l'on vous a dit dans les livres d'histoire...

 

 

Coucher de soleil 14 08 060LE DUC ET LES OISEAUX

Un jour le Duc fut tellement battu par tous les Oiseaux, à cause de son vilain chant et de son laid plumage, que depuis il n'a osé se montrer que la nuit.

La série des Cotelle dont le tableau, ci-dessus, est extrait, nous montre l'illustration de certaines de ces fables réalisée dans ces bosquets. Voici un détail (photo personnelle), de ce superbe tableau. Et si l'on tend l'oreille, vous entendrez le doux gazouillis de l'eau vive qui jaillit en mille jets à moins que ce ne soit celui des oiseaux.

 

Voilà que nous bifurquons et suivons une allée qui nous conduit au second Bassin et à la seconde fable

LES COQS ET LA PERDRIXCoq_labyrinthe_Le_Hongre.jpg

Un plomb nous en reste, qui garde encore quelques traces sur la crête de ses couleurs qui furent chamarrées. 

"Une Perdrix s'affligeait d'être battue par des Coqs ; mais elle se consola, ayant vu qu'ils se battaient eux-mêmes".

Si d'une belle on se voit maltraiter

Les premiers jours qu'on entre à son service,

Il ne faut pas se rebouter :

Bien des Amants, qu'Amour les unisse,

Ne laissent pas de s'entrepicoter.

 

Alors me direz-vous la suite de ces fables... Les illustrer ne va pas toujours être évident, car la majeure partie des plombs des bassins a disparu et que rares sont les tableaux, y compris les Cotelle, qui les illustrent. Mais tout n'est pas désespéré, et les estampes de Sébastien Leclerc pourront parfois nous y aider.

LE COQ ET LE RENARD

 

"Un Renard prioit un coq de descendre pour se réjouir ensemble de la paix faite entre les Coqs et les Renard. Volontiers, dit le Coq, quand deux Levriers que je voy qui en apportent la nouvelle, seront arrivez : le Renard remit la réjouissance à une autre fois, & S'enfuit"

 

Il est possible que le plomb restant du coq puisse avoir été celui de ce bassin. Il était placé sur un pilier de rocaille et de verdure. Rejetant un grand jet d'eau sur le Renard qui tentait de se jeter sur lui.
  

La Fable du Lièvre et la Tortue, fait ainsi partie d'une série d'Estampes qui se trouvent à la Bnf, et dont parfois de belles copies sont réalisées et mises en vente :

 

Un Lièvre s'étant moqué de la lenteur d'une Tortue, de dépit elle le défia à la course.

Le Lièvre la voit partir et la laisse si bien avancer, que quelques efforts qu'il fit ensuite, elle toucha le but avant lui.
Le Lièvre et la Tortue jettent tous deux de l'eau en l'air, il sort un torrent d'eau d'un rocher de rocaille, qui semble être le terme de la course qu'ils ont entreprise.

 

Ou bien LE LOUP ET LE PORC EPICloup_et_porc_epic_bnf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Copyright : BNF / Sébastien Leclerc 

 

 

grenouille jupiterLES GRENOUILLES ET JUPITER

 

Les Grenouilles demandèrent un jour un Roy à Jupiter, qui leur envoya une poutre. Les Grenouilles se moquèrent de ce Roy immobile et en demandèrent un autre. Jupiter leur envoya une Grue, qui les mangea toutes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Copyright : Louvre/Rmn/ Sébastien Leclerc

 

 

LE LIEVRE ET LA TORTUE355.jpg

Un Lièvre s'étant moqué de la lenteur d'une Tortue, de dépit elle le défia à la course. Le Lièvre la voit partir et la laisse si bien avancer, que quelques efforts qu'il fit ensuite, elle toucha le but avant lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Copyright : Louvre/Rmn/ Sébastien Leclerc

 

 

 

 

Certains plombs sont aux USA... Et oui les américains ont ainsi meublé leurs musées... D'autres dorment peut-être dans des collections privés et il est même probable que leurs propriétaires en ignore la provenance, d'autres ont du être transformé en canon ou autres gadgets pour tuer, eux qui nous parlaient d'amour...  

Les voici donc... 

 

  Renard labyrinthe

 

 

Renard-sur-un-brandon.jpg

 

singe_Labyrinthe.jpg

 

Singe_monte_sur_un_bouc.jpg

 

Il faut aussi savoir que des fouilles ont été réalisées récemment permettant de retrouver les emplacements de certains bassins, le château expose sur son site le résultat de ces fouilles.

 

Et par ailleurs, il nous livre la photo exceptionnelle de quelques vestiges, comme ces coquillages... Une merveille qui révèle l'extrême fragilité des éléments de décoration des bassins :

coquillages.jpg

 


Un jour je reviendrais par là... Vous conter la suite...  

 

* Sauf indications contraire les illustrations proviennent du Château de Versailles

 

 

 

 

 

  © A. Heitzmann/Château de Versailles

 

« On n’a pas prétendu pouvoir parfaitement par ces courtes descriptions, peindre parfaitement la beauté &  les agréments de toutes ces Fontaines. On a voulu feulement en donner quelque idée a ceux qui ne les ont jamais veuès : parce que les différentes beautez de Verfailles ne laijfent pas le temps de les admirer toutes avec rejlexion ; » Isaac de Benserade

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Susanna Huyghens - dans Versailles

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche