Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 14:32

propacemPro Pacem

Textes, art & Musiques pour la Paix

Lorsque vient le moment d'écrire la chronique d'un tel livre / cd, on se sent bien petit, en raison même des enjeux qui en sont à l'origine. Jordi Savall, comme l'était d'ailleurs également sa muse, Montserrat Figueras, trop tôt disparue l'année dernière, est ambassadeur de bonne volonté pour la Paix à l'Unesco. Depuis plusieurs années, par le biais de la musique et des rencontres interculturelles qu'ils ont organisées à Fontfroide tous les étés depuis un peu moins de 10 ans, ils ont entrepris un travail de redécouverte et d'écoute unique qui enchante les festivaliers et au-delà tous les publics à travers le monde.

L'Europe occidentale tend à oublier qu'elle a la chance de vivre en paix depuis un peu plus de 50 ans. Cette paix est d'autant plus exceptionnelle lorsque l'on regarde son histoire et elle pourrait bien, n'être qu'une parenthèse si l'on n'y prend pas garde. Lorsque l'on sait que dans le monde, au moment où ces mots s'écrivent des millions d'hommes, de femmes et d'enfants souffrent encore de la violence, de la guerre, de la famine et des épidémies, toute initiative est vitale. Jusque sous nos fenêtres, la pauvreté fait des ravages et la peur du lendemain, permet tous les jours à de nouveaux pervers de semer l'ivraie de la haine dans les cœurs.

Tandis qu'en Occident, on se querelle pour savoir qui paie ou non trop d'impôts, surtout les plus riches, -et où il devient comme un jeu de tromper le fisc pour des gens qui ne manquent de rien mais n'ont jamais assez -, la souffrance et le déracinement abandonnent sur les routes des êtres qui ne demandent qu'à vivre décemment en paix. Tout vient nous rappeler combien l'homme est peu de chose s'il n'est solidaire.

La liste serait longue de ces pays où la paix n'existe pas et où à force de déplacements, les populations perdent leurs repères, leurs racines, lorsqu'elles survivent aux conflits qui les dévorent. Le texte d'Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés qui conclut le passionnant livret qui accompagne cette nouvelle édition d'Alia Vox vient nous rappeler l'état du monde, celui où il devient urgent de rétablir la parole et de redonner un sens à la vie, afin de lui redonner l'espoir.

hans-memling-ange-rameau-olivier_1_609432.jpgCet Occident où la misère règne au côté de la plus grande des richesses est devenu incapable d'accepter d'accueillir la détresse, d'accepter la différence. Par ces méthodes de standardisation, de normalisation, tant industrielles, agricoles que culturelles, sous le prétexte obsédant de la sécurité, il génère la peur de l'autre tout en s'imposant (consciemment ou non) comme la seule option de civilisation, générant ainsi le terrorisme pour unique réaction. En faisant peser sur des classes moyennes de plus en plus effrayées par la peur de tout perdre, tout le poids des remboursements des dettes colossales des états, il a oublié ce sens de l'hospitalité qui permet la rencontre et le dialogue. Lui qui a écrit la déclaration universelle des droits de l'homme, livre son âme à des dictateurs qui sont à l'origine d'une misère grandissante de par le monde.

Jamais il n'a été aussi urgent, devant tant de souffrances, mais aussi devant la prolifération des armes de destructions massives - tant nucléaire que chimique ou biologique-, d'agir pour l'humanité. Reprendre en main la destinée humaine, demandent aujourd'hui à ce que ceux qui peuvent être entendu portent un message de paix, de réconciliation, d'espoir et d'écoute. Jordi Savall dont le renom artistique et l'humanisme sont reconnus de par le monde, est un intercesseur évident.

Ce livre /cd est un de ces témoignages rares et précieux qui vient nous rappeler combien l'homme est capable du meilleur à côté du pire qui ravage la planète. C'est aussi un appel engagé: "Pro Pacem est un nouveau projet de livre/cd qui plaide pour un monde sans guerre ni terrorisme et pour un désarmement nucléaire total".

Et c'est parce que ce meilleur existe que le travail de Jordi Savall mérite plus qu'un hommage. Le livret a été extrêmement soigné tant dans la présentation, de gros caractères en facilitent la lecture et le papier bible si translucide choisit pour recueillir les textes, porte l'évanescence des mots vers l'éternité.

Il réunit des textes de deux philosophe, le français Edgar Morin et le catalan Raimon Panikkar, d'un artiste peintre catalan, Antoni Tàpies et d'une sociologue marocaine Fatema Mernissi. D'un autre côté, les musiques issues des cultures d'Orient et d'Occident, fruit d'une mosaïque sonore sont autant d'appels à la paix.

Il réussit à nous toucher tout aussi bien par la pureté de ses intentions, que par l'extrême nécessité de sa mission, et la manière dont il l'a conduit. Ces répertoires de culture dont les hommes aujourd'hui sont persuadés être les pires ennemies se rencontrent, s'écoutent et se découvrent ici dans leurs formes si différentes. Ces cultures ont un point commun, celui de ce message qu'elles portent. Il est celui de nos affects, de nos espérances et désespérances, de nos rires et de nos pleurs, de nos joies et de nos chagrins. Il n'a qu'un nom, celui que le poète écrit, celui de la force de vie, la paix dans une liberté et une dignité retrouvées pour tous.

Mellin PaixLes musiques s'inspirent des anciens oracles sybillins, de prières du Coran, de la liturgie hébraïque et des pièces vocales basées sur l'un des plus anciens chants chrétiens d'invocation à la paix : Da Pacem Domine (Donne moi seigneur la paix). Ce chant s'est répété à travers les siècles. Cette prière, devient ici un ostinato qui contre vents et marées, tient bon, ne cessent de dire et de redire, "Donne moi la paix", faisant de ces paroles une ligne d'horizon pour tous ceux qui souffrent. Ici plusieurs versions nous en sont données, une grégorienne, celle à trois voix de Gilles Binchois, celle d'Arvo Pärt, mais aussi celle de Josquin des Prés, de Hieronimus Parabosco, d'Orlando di Lasso et un lamento sépharade El Pan De La Aflicción. On trouve également d'autres œuvres vocales comme le motet Flavit auster du Monastère de Las Huelgas, dont un manuscrit tient une place essentielle dans la connaissance du chant médiéval, un villancico portugais ou un autre de Francisco Guerrero, un compositeur espagnol de la Renaissance. Enfin nous sont proposés des improvisations de Ferran Savall, des pièces instrumentales de Christopher Tye, d'Henry Purcell et de Jordi Savall (Planctus Caravaggio). Toutes ont en commun un caractère spirituel d'une ineffable beauté. Parfois fruits d'enregistrements précédents, elles sont réunis avec une telle cohérence qu'elles nous saisissent par leur force de conviction. Elles redonnent la voix aux damnés, à tous ceux que les manipulateurs pervers écrasent et conduisent au désespoir et qui pourtant toujours se relèvent. L'empathie et la compassion qui émanent de la voix de Montserrat Figueras, surgit toujours telle une lumière des nuits les plus froides et les plus sombres. Ce livre Cd, ne saurait se passer d'elle, tant elle nous semble la voix de l'ange, cette lueur qui toujours nous guide. 

figuerasParmi les pièces les plus marquantes de ce CD, il y a bien sûr Da Pacem Domine d'Arvo Part, dont l'onirisme mystique conduit à la limite du silence. Chanté a capella, sa beauté repose sur ce cri du cœur d'une humanité épuisée, qui pourtant dit sa sérénité et son espérance. Des variations infimes de couleurs, des interprètes à la sérenité quasi mystique conduisent à un hypnotique recueillement. Destiné à commémorer les victimes des attentats terroristes qu'a connu Madrid en 2004, Da Pacem Domine rend un hommage inspiré à toutes les victimes de l'ignorance et du fanatisme.

Ce livre / Cd ne peut que vous aider à trouver le chemin de la paix intérieure qui vous permettra de prendre conscience de "ce mal absolu que l'homme inflige à l'homme", qui asservit, brutalise, assourdit, aveugle et brise les rêves, les civilisations, vos amis, ou ces innombrables inconnus qui ne sont bien souvent pour nous que des chiffres dans des statistiques.


Rien que dans les guerres contemporaines ils furent plus de 13 millions de victimes durant la première guerre mondiale. Le chiffre aberrant de 60 millions de morts fut atteint à l'issue du second conflit mondial. Plus de 12,5 millions de personnes durant la guerre civile Russe furent anéanties. Et depuis la longue liste des conflits n'a cessé de s'allonger guerres civiles en Chine ou de Corée, du Vietnam, au Nigéria, au Bangladesh, en Afghanistan, en Angola, au Soudan, au Zaïre, en Palestine, en Israël, au Liban, en Syrie... et toutes ces victimes des guerres économiques qui mènent au suicide, tous ces morts dont le cri, l'appel au secours, semblent portés par cette plainte des Duduks qui conclut ce livre Cd, toutes avaient un nom. Ces voix que portent les vents avaient des rêves, des joies, des peines, aimaient le goût de la vie, sa saveur, ses parfums, ses instants de grâces... Entendons-les, osons remettre en cause un système qui donne le pouvoir "à ce mal absolu", celui que nous refusons de voir et qui nous conduit à la guerre en flattant nos peurs les plus insidieuses, celles que bien souvent nous n'osons nous avouer. Ce « mal absolu » qui ronge nos âmes, séduit les plus faibles, ceux qui n'ont pas eu accès à la culture, à l'éducation, mais aussi tous ceux qui pourtant se sont crus protégés par leur savoir et qui n'ont pas vu venir les manipulateurs

26 MA Savall figuerasLaissez-vous conduire par Hespérion XXI, la Capella Reial de Catalunya, la voix de cette émotion si douce et lumineuse de Montserrat Figueras et par Jordi Savall. Lisez ces textes admirables qui vous permettront également de prendre le recul nécessaire face à l'agitation de la vie, à ce manque de temps qui parfois nous sert d'excuse pour ne pas se laisser atteindre par toute cette violence qui nous tétanise. Quant aux tableaux du peintre catalan Antoni Tapies, leur minimalisme fortement expressif, évoquent avec une émotion infinie, la fragilité de l'homme qui se veut fort et sa quête d'un monde où règnerait enfin une harmonie profonde.

Osez vous relever et dire "non" à la tyrannie, car comme l'écrivait Gandhi " :"Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'hommes d'obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l'asservir".

Fatema Mernissi ; Edgar Morin ; Raimon Panikkar ; Antoni Tàpies

Hespérion XXI - La Capella Reial de Catalunya

Montserrat Figueras, Jordi Savall

1 LIVRE /CD - Ref Alia Vox : AVSA 9894 - Textes : Français, Anglais, Allemand, Castillan, Catalan, Italien, Arabe et Hébreu - Supplément : 3 reproductions de tableaux d'Antoni Tàpies

Durée du CD : 78'20''

 

Droits photographiques : pour l'ange de la paix de Hans Memling Louvre/RMN - Tableau de Charles Mellin : la Paix et les arts, Rome, Galleria Nazional d'Arte Antica di Roma, Palazzo Barberini ; Montserrat Figuerras et Jordi Savall, DR.

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche