Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 19:46

Une douceur violente
Jacques de Gallot – Pierre Gallot – Charles Mouton41L7mx-xgRL._SS400_.jpg
Anthony Bailes, luth

Elégance et raffinement


Ici tout n'est que charme et distinction. Autour de trois compositeurs majeurs pour le luth français, Anthony Bailes, luthiste anglais, nous propose un programme d'œuvres connues car déjà maintes fois enregistrées, mais dont la poésie raffinée nous touche toujours autant par sa mélancolique beauté. Si l'interprète manque parfois un peu de fantaisie et est un brin trop classique, ce qui sied parfaitement aux pièces de Charles Mouton et moins à celles des Gallot, il parvient avec cette élégance « so british » à nous emporter dans une tendre rêverie bien agréable par les temps qui courent. Les disques de luth sont devenus trop rares pour bouder notre plaisir. Le livret extrêmement soigné permet de bien appréhender cette fin du XVIIe siècle, lorsque la dernière école de luth française produisait de véritables joyaux, avant que de s'éteindre pour laisser la place au clavecin et aux grands orchestres. Ces œuvres de l'intime et de l'introspection invitent le voyageur musical insatiable que nous sommes, à prendre le temps de savourer l'instant. Le luth utilisé ici dispose de cordes en boyau non filées. La prise de son précise n'a pas gommé le léger grincement recherché, ni la respiration du musicien. Ici, avec un peu d'imagination nous sommes dans un de ces salons parisiens, dans la ruelle de Ninon de Lenclos ou de quelque autre dame, éclairé à la bougie, où les conversations se taisent tandis que l'un des trois compositeurs livre aux tendres complices ces pièces composés pour celle ou celui qui les savourent comme autant de poèmes galants ou de regrets de ces instants perdus. Une douce sensation s'empare de nous. Elle nous emporte loin de notre monde trop bruyant. Sans être aussi inspiré qu'Hopkinson Smith dans le même répertoire, Anthony Bailes réalise toutefois une très belle prestation.


Par Monique Parmentier

1 cd Ramée (RAM 1104) : 68'05''

Pour acheter ce CD : http://www.outhere-music.com/store-RAM_1104

Partager cet article

Repost 0
Published by Susanna Huyghens - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche