Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:15

Rousset-Marchand.pngChristophe Rousset - Clavecin

Louis Marchand (1669 - 1732) - Jean-Philippe Rameau (1683 -1764)

 

Louis Marchand fut l'un des plus grands organistes de son temps. Ce qui lui valut d'en occuper la charge à la Chapelle Royale de Versailles. Pourtant la postérité n'a retenu de lui que le souvenir de celui qui préféra fuir  Jean-Sébastien Bach, qu'il aurait dû affronter dans un duel musical.

 

    Alors pour lui rendre justice, Christophe Rousset qui aime à revenir à son premier amour régulièrement,  le clavecin et ce malgré le succès de sa carrière de chef, nous propose un autre duel, confrontant Louis Marchand à un musicien auquel la comparaison à plus d'un titre peut paraître plus évidente, Jean-Philippe Rameau. Si des différences de style les opposent, beaucoup de points communs les réunissent et pas seulement le lien qui est l'origine de ce CD, un clavecin historique. Ce dernier véritable joyau de Donzelague de 1716 est conservé à Lyon, ville où est né Marchand et où Rameau séjourna en 1713. Ainsi ce dernier eut très bien pu toucher à cet instrument.

 

Clavecin Donzelague Photo DR Musée des arts decoratifs lysCes deux compositeurs, s'affrontent ici sous les doigts virtuoses de Christophe Rousset en une joute fougueuse. A leur forte personnalité répond ici le tourbillon dans lequel nous emporte la ductilité de l'interprète. Christophe Rousset fait jouer les mille couleurs et nuances de la musique de ces deux grands tourmentés, soignant les nuances et les phrasées avec un plaisir non dissimulé. D'une précision millimétrée, il joue sur les contrastes et les différences qui peuvent unir ou opposer ces deux grands compositeurs dont l'un achève un style tandis que l'autre le crée. Et c'est peut - être d'ailleurs en cela qu'à la fin de l'écoute, il reste ce sentiment que Louis Marchand qu'elles que soient ses qualités étaient le fruit d'un style finissant, celui du Grand Siècle qui ne peut que s'incliner devant le style d'un compositeur inclassifiable et unique Rameau.

 

Délaissant pour un temps son orchestre, Les Talens Lyriques, Christophe Rousset n'en défend pas moins ici sans aucune concession à la facilité un de ces compositeurs dont la postérité n'avait donc rien voulu retenir d'autre qu'un événement devant beaucoup plus servir la légende dorée du Cantor de Leipzig qu'une réalité bien plus complexe sur laquelle ce disque lève un voile.

 

La prise de son extrêmement clair met en valeur les sonorités cristallines de l'instrument.

 

1 CD Ambronay - Code Barre : 3 760135 100323 - Durée : 69'20''

Par Monique Parmentier

 

Photo clavecin DR/ Musée des Tissus et Arts décoratifs Lyon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Parmentier Monique - dans Chroniques CD

Présentation

  • : Le blog de Susanna Huygens
  • Le blog de Susanna Huygens
  • : Je ne prétends pas ici faire travail de musicologie je souhaite juste tout au plus vous faire partager ma joie à l'écoute de ces musiques dont j'aime vous entretenir, mais aussi de l'art et de l'esprit baroque. J'espère tout comme Puck à la fin du Songe d'une Nuit d'été pouvoir compter sur votre indulgence et vos remarques car "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous seulement (et tout sera réparé), que vous n'avez fait qu'un somme, ...
  • Contact

Recherche